LA PÊCHE, DROIT et RESPECT

En cette période d’ouverture me voici amené à rappeler quelques principes ou pour certains à
éclairer un point parfois mal connu.
Notre activité s’exerce sur des cours d’eau qui sont divisés en deux grandes catégories. Le domaine
public et le domaine privé. L’un et l’autre ne sont pas régis par le même cadre de loi.

Dans le domaine public s’applique, de manière générale, ce que l’on nomme la loi littoral qui impose,
au moins en théorie, à tout propriétaire riverain de laisser ce qu’on nomme communément une
bande de rive libre d’accès ou un droit de passage. Ce droit n’autorise en aucun cas à piétiner la
propriété privée pour rejoindre le  cours d’eau. Le respect de toute propriété privée s’impose à nous.

Dans le domaine privé, ce qui représente la plus grande partie de nos ruisseaux et rivières, le
propriétaire riverain n’a aucune obligation de nous laisser un droit de passage. La loi littoral ne s’applique pas.
Si  certains  nous laissent cette possibilité, nous ne pouvons que les en remercier en respectant
scrupuleusement les barrières, clôtures, pâturages et bêtes qui s’y trouvent.

Ne laissons pas non plus de déchets et si d’aventure nous nous retrouvons par mégarde sur une
propriété privée et rencontrons un propriétaire qui nous rappelle son  droit, ayons la politesse de
l’écouter, de lui exprimer notre regret et sortons calmement et rapidement de chez lui.

Je l’ai dit et le répète, les démarches que nous sommes amenés à faire pour obtenir des baux de
pêche seront facilitées par la bonne conduite des pêcheurs ou compliquées par le comportement
indélicat et irrespectueux de certains.

Je souhaite à chacun de très belles sorties au bord de nos rivières.

Le président.

B.Genevois